Nolwenn Brod
La ritournelle
2017-09-15 to 2017-10-28

Le point de départ de La ritournelle, c’est un homme, une femme et leur territoire amoureux, social et professionnel, bouleversés par un changement de lieu (le couple a quitté une grande ville pour s’installer à la campagne) et la naissance d’un enfant.

Nolwenn Brod leur rend visite régulièrement depuis plus de deux ans. Elle observe, sans vraiment en rendre compte mais plutôt en rendant palpables, les tensions, les variations des sentiments, des paysages, des saisons.

L’homme, l’animal, le végétal et le minéral se confondent et se répondent. Se côtoient un sein où perle une goutte de lait, le flanc d’un animal constellé de mouches, un torse, un sous-bois emmêlé, un rocher au détour d’un chemin, un châtaigner en fleur… Dans son appréhension des devenirs des êtres et des choses, Nolwenn Brod explore et se saisit de territoires intermédiaires, évoquant des mouvements de résistance, des rythmes, des pulsions. Ses photographies tout en convoquant des sensations presque tactiles – effleurements ou étreintes – propagent des émotions ambivalentes. Ses images sont autant d’oxymores : coïncidences de l’exultation et de l’animosité, de l’animalité et du spirituel, de la douceur et de la blessure, de la retenue et de l’impudeur.

Ainsi résonne la ritournelle, petite musique entêtante, va-et-vient incessant, chant circulaire.