Michael Ackerman
Ouverture
Galerie VU' 1998-11-21 to 1999-01-16

Une galerie c’est d’abord un lieu, un espace à investir et à faire vivre. En l’occurrence un espace atypique, au sous-sol des locaux de l’agence Vu’, à deux pas de la Bastille et au cœur du Marais, un espace dont l’aspect industriel surprend dans ce quartier historique.
C’est là que nous présenterons désormais six expositions par an.
Des approches monographiques, des dialogues d’auteurs, des approches collectives ou thématiques.

Il était impensable de ne pas commencer par un accrochage collectif. Pour, tout simplement, affirmer au mur la diversité des approches stylistiques contemporaines, confronter des regards d’aujourd’hui qui dialoguent avec leurs différences. Des originaux repeints d’Ouka Leele à l’intensité sombre de Paulo Nazolino, des somptueux tirages au platine d’Isabel Munoz aux couleurs acides de Lars Tunbjörk, des impressions tendues de Michael Ackerman à la magie de Graciela Iturbide, la photographie est avant tout questionnée. Pour proposer des visions du monde et des engagements, du reportage à la mise en scène, de la confrontation directe au réel à la contemplation, du témoignage à la recherche plastique.

L’ouverture de VU’la galerie coïncide avec la grande exposition de Jane Evelyn Atwood qui présente à la Maison de La Villette « Trop de peines », son long travail sur les femmes en prison dans le monde. C’est pour cela que nous avons voulu, au cœur de cette première exposition collective, lui réserver une place à part et présenter une sélection de tirages extraits de ses grandes séries antérieures mais également des images isolées, des instantanés qui précisent à la fois ses choix et son engagement social. Un parcours qui éclaire sa grande exposition de La Villette.

Bienvenue donc pour cette ouverture de VU’la galerie.

Christian Caujolle